Samedi 29 septembre , le bonheur était dans la cour…

Samedi 29 septembre , le bonheur était dans la cour…

Alors qu’habituellement bien calme le samedi, la cour s’anima dès le lever du soleil.

De courageux bénévoles, enseignantes et enseignant se retrouvaient pour relever deux défis.

Aux unes, la peinture, châssis et barrières.
Aux uns, la clôture.

Après un ponçage énergique, le bois des châssis avala goulument le liquide de protection déposé avec générosité par la gente féminine tandis que devant les barrières se colorèrent de jaune, bleu, fushia …couleurs « flashi » apportant un côté fun à l’entrée de l’école.

La clôture, 35 piquets à enfoncer, 35 trous à creuser !
Dès le début, la tâche s’avéra dure ! C’est que le sol se défendait bougrement !
Après un découpage méthodique du macadam, l’extraction des pierrailles, les trous s’alignérent progressivement accueillant au fur et à mesure les piquets de béton.

Entretemps, suite à un élagage des taillis voisins, le module recouvrait plus de luminosité.

Vers 17 heures la cour retrouvait son calme.
Les piquets s’alignaient comme à la parade.
Les châssis s’asséchaient gentiment.
Le soleil couchant envahissait le module.
Déjà à l’entrée de l’école, les nouvelles couleurs détournaient les regards.

Un tout grand bravo à toute cette équipe.

Ce samedi nous nous sommes amusés dans la bonne humeur tout en travaillant, partageant expérience et inexpérience, pains saucisses et  tartes…

 Le bonheur était dans la cour.